CE SON DANS LA GORGE, C’EST QUOI ?

Je ne comprends pas comment on créé ce son dans la gorge lors de certaines respirations en cours ?

Ce son associé au souffle c’est « Ujjayi », le souffle victorieux. C’est un son assez rauque que l’on pourrait comparer au ressac des vagues sur la plage, ou à la respiration de Dark Vador dans son masque.

Pour le mettre en place, il faut partiellement bloquer la glotte (la zone où on avale la salive) afin de freiner les entrées et sorties d’air. Dans un premier temps, on peut essayer avec la bouche ouverte en prononçant le son hhhaaa à l’expire, puis faire la même chose la bouche fermée. On peut également interrompre l’inspire pour sentir le rôle de la glotte. Lorsqu’on a trouvé le son à l’expire, il est alors plus facile de le mettre en place à l’inspire.

Pour s’entraîner et pratiquer, je récapitule :

  • On prend une assise confortable, le dos bien redressé, les yeux fermés, les mains sur les genoux,
  • On expire avec le son hhhaaa, bouche ouverte si nécessaire,
  • Lors de l’expire suivante, on ferme la bouche sans changer la position à l’intérieur de la gorge pour continuer à produire le même son,
  • A l’inspire, on maintient la même contraction dans la gorge, pour conserver le même son,
  • Puis, progressivement, on allonge l’expiration, de plus en plus longue, de plus en plus forte pour arriver à une expire deux fois plus longue que l’inspire.
  • Avec la pratique, le souffle s’étire, la respiration devient plus lente et plus subtile.

 

Physiologiquement, Ujjayi, par la vibration qu’il génère, nettoie les bronches et les voies respiratoires. Il créé une surpression, permettant d’utiliser les plus petites bronches. La respiration est alors plus profonde, les échanges gazeux sont augmentés. L’utilisation régulière de Ujjayi peut prévenir les maladies pulmonaires et améliorer des problèmes chroniques comme l’asthme.

Le souffle développe le lien entre le monde physique et le monde énergétique. Avec l’allongement du souffle, le Prana (l’énergie) augmente. Cette énergie peut être ressentie par une chaleur au niveau de la colonne vertébrale et des petits picotements particulièrement sensibles au niveau des mains.  Le Prana se répartit alors dans l’ensemble du corps pour plus de vitalité.

2 février 2016 – Catherine

Leave your thought