Je crois que je respire à l’envers !

 

En occident, les personnes qui « respirent à l’envers » sont très nombreuses. Mais qu’est-ce que ça veut dire ? Le diaphragme est ce muscle situé sous le thorax, dans la partie basse de la cage thoracique, qui nous permet de bien respirer. A l’inspir, il s’abaisse pour faire rentrer l’air, pour l’aspirer et lui permettre de remplir la totalité des poumons. A l’expir, il remonte, pour expulser l’air des poumons. Lorsqu’il s’abaisse, le ventre se gonfle, les intestins, le foie, sont déplacés et massés. Son fonctionnement s’apparente à un piston : inspir : le piston descend, expir, le piston monte.

Mais l’état de stress, brutal ou chronique, a tendance à bloquer le diaphragme. La respiration s’interrompt, on est en apnée. Le diaphragme est en contraction statique. Ce qui correspond à un état de surprise, peut, lors de stress répétés, devenir un état chronique. L’inspiration et l’expiration sont alors réduites, on ne respire plus qu’avec le haut des poumons, le ventre ne bouge plus, et les soucis commencent : ventre spasmé, mauvaise digestion, douleurs, cellules moins oxygénées … Cet état non physiologique devient alors notre quotidien. Lorsqu’on inspire, on gonfle alors uniquement le haut des poumons, le ventre se rétracte encore un peu plus.

Pour remettre la respiration à l’endroit, déspasmer le diaphragme et le ventre, retrouver de la détente, on peut soupirer lors d’un moment de stress, relâcher le ventre, puis le gonfler volontairement à l’inspiration, pour remettre le diaphragme en mouvement. A l’expir, le ventre se rapproche de la colonne vertébrale, pour faire remonter le diaphragme au maximum.

C’est le mouvement que l’on va retrouver dans « Bastrika », la respiration du soufflet de forge.

Pour savoir si vous respirez correctement, allongez-vous et placez une main sur la poitrine, l’autre sur le ventre. Si le ventre se gonfle à l’inspir avec la poitrine, c’est gagné !

Catherine

12 décembre 2015

diaphragme

Leave your thought